A- A A+
Belgium
Home  >  Qui sommes-nous?  >  Spiritualité

 

L'Ordre de Malte est un ordre religieux depuis 1113, date à laquelle il fut reconnu par le Pape Pascal II. En tant que tel, il est donc lié au Saint-Siège, mais demeure indépendant par son statut de sujet de droit international public.

A cet égard, le Grand Maître est à la fois le chef d'un état souverain et le chef spirituel d'un ordre religieux laïc : certains de ses membres sont des religieux, ce sont les Chevaliers Profès, qui ont prononcé les vœux perpétuels de pauvreté, de chasteté et d'obéissance, tandis que d'autres, la très large majorité, sont laïcs. Parmi ceux-ci, certains ont fait promesse d'obéissance (Chevaliers en Obédience). Le Grand Maître de l'Ordre est élu parmi les Chevaliers Profès.

Fidèles à ses principes fondateurs, les membres de l'Ordre s'engagent à servir les malades et aider les pauvres en puisant leur force dans une pratique religieuse personnelle et intense. Ils cherchent à pratiquer la charité de façon active et dynamique, en soutenant leur action par la prière. En devenant membres de l'Ordre, ils s'engagent à avoir un comportement chrétien dans leur vie publique et dans leur vie privée.

La croix blanche à huit pointes, emblème de l'Ordre, représente les huit béatitudes. C'est un rappel visuel de son caractère spirituel.

Il y a quelques temps, le Pape Benoït XVI, au cours d'une visite à l'Hôpital Saint-Jean-Baptiste, qui est un hôpital de l'Ordre de Malte à Rome, a encore souligné cet aspect lorsqu'il a exhorté les Chevaliers aux « armes de lumière » (Rm 13, 12) « que sont la Parole de Dieu, les dons de l'Esprit Saint, la grâce des sacrements, les vertus théologales et cardinales. »[1]

 

 

 


[1] S.E.R. Mgr. Paolo SARDI, Cardinal et Patronus de l'Ordre de Malte, Observations d'introduction au Cahier de spiritualitéde l'Ordre de Malte n° 10, Rome 2010, pp. 12-13.