Ordre de Malte
Ordre de Malte
Ordre de Malte
Ordre de Malte
Ordre de Malte
Ordre de Malte
Ordre de Malte
30/04/2020

L’Ordre de Malte en deuil après le décès de son Grand Maître

L’Ordre de Malte est endeuillé après le décès de son 80e Grand Maître, Fra’Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto, des suites d’une maladie incurable diagnostiquée il y a quelques mois. Au sein de l’Ordre de Malte, la tristesse est grande. Joint par téléphone, Ludovic Goffinet, administrateur et responsable de la communication de l’Ordre en Belgique, se rappelle de la chaleur humaine et de la douceur qui se dégageait du disparu. « Je n’ai l’ai rencontré qu’à deux reprises, mais j’ai pu échanger avec lui. C’était un homme doux et pieux. Notre monde a besoin d’hommes comme lui. Il était un témoin de foi chaleureux, dont le mot d’ordre était « servir ». Il avait à cœur de témoigner du Christ avec une grande chaleur humaine », souligne Ludovic Goffinet, qui se remémore une anecdote liée à la Belgique. « Lors d’une rencontre à Rome, Fra’Giacomo m’a confié avoir des origines belges. Il avait une grande sympathie pour notre pays où vivent encore quelques-uns de ses cousins et pour l’Ordre en Belgique », raconte encore Ludovic Goffinet. Et de conclure: « Son décès est une grande perte pour l’Ordre ».

Un homme de foi, humble et chaleureux
Sur son site, l’Ordre de Malte rend hommage à Fra’Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto, qualifié  « d’homme de grande spiritualité » doté de « talents diplomatiques et de manières toujours cordiales et affectueuses ». Il faisait preuve « de chaleur humaine » lors de ses voyages d’Etat ou officiels qu’il effectua au Bénin, au Cameroun, en Allemagne, Slovénie ou Bulgarie, mais également auprès des plus fragiles. A Rome, il servait des repas aux sans-abri dans les gares de Termini et Tiburtina, et lors de ses déplacements à l’étranger, il ne manquait pas de visiter les structures médico-sociales de l’Ordre « pour pouvoir saluer en personne aussi bien les équipes que les patients ».

Durant toutes ces dernières années, Fra’Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto avait également participé à de très nombreux pèlerinages internationaux de l’Ordre de Malte à Lourdes et aux pèlerinages nationaux à Loreto et à Assise. Il avait aussi pris part aux camps d’été internationaux de l’Ordre pour jeunes handicapés.

L’hommage du pape François
Le pape François a adressé un télégramme de condoléances au lieutenant intérimaire pour saluer la mémoire de Fra’Giacomo Dalla Torre. Le souverain pontife rappelle « la fidélité intègre au Christ et à l’Evangile de cet homme de culture et de foi » ainsi que son « engagement généreux dans l’exercice avec un esprit de service de son propre office pour le bien de l’Eglise, ainsi que son dévouement aux plus souffrants ».

Le pape a invoqué la « paix éternelle » sur l’âme du défunt et apporté la bénédiction apostolique à ses proches et aux membres du Grand Magistère de l’Ordre de Malte.

Election et réformes
Né à Rome en 1944, dans une famille aristocratique, Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto était spécialisé en archéologie chrétienne et en histoire de l’art. Il enseigna le grec ancien à l’Université pontifical Urbanienne, où il occupa également les postes de bibliothécaire en chef et d’archiviste en charge des importantes collections de l’établissement. Il fut également l’auteur de divers essais et articles sur l’histoire de l’art médiéval.

Admis au sein de l’Ordre souverain en 1985, il prononce ses vœux perpétuels en 1993. De 1994 à 1999, il est Grand Prieur de Lombardie et de Venise puis membre du Souverain Conseil de 1999 à 2004. Elu Grand Commandeur de l’Ordre lors du Chapitre général de 2004, il devient Lieutenant intérimaire à la mort du 78e Grand Maître, Fra’Andrew Bertie. Un poste qu’il occupera à nouveau après neuf ans à la tête du Grand Prieuré de Rome.

En mai 2018, Fra’Giacomo Dalla Torre est élu 80e Grand maître de l’Ordre souverain de Malte à vie. Ce jour-là, il est en quelque sorte reconduit dans ses fonctions puisque ce chevalier profès, noble Italien de 74 ans, avait déjà été élu, le 27 avril 2017, Lieutenant du Grand Maître, avec les prérogatives de Grand Maître, après le départ de Fra’Matthew Festing poussé à la démission suite à une profonde crise interne. Lors de son mandat d’un an, Fra’Giacomo Dalla Torre avait mené des consultations et encadré plusieurs groupes de travail dans la perspective d’une réforme constitutionnelle de l’Ordre souhaitée par le pape François. Un travail de réforme, toujours en cours, qu’il a poursuivi ces deux dernières années, mais qu’il ne mènera donc pas à son terme.

Selon l’article 17 de la Constitution de l’Ordre souverain, le Grand Commandeur, Fra’Ruy Gonçalo do Valle Peixoto de Villas Boas a pris les fonctions de « Lieutenant intérimaire » et restera à la tête de l’Ordre jusqu’à l’élection du nouveau Grand Maître. Pour être élu Grand Maître, plusieurs conditions doivent être réunies: il faut faire partie des chevaliers profès qui ont fait vœu de chasteté, de pauvreté et d’obéissance. Ils sont 56 sur 13.500 chevaliers de l’Ordre. Autre condition: avoir plus de 50 ans, dix ans de vœux et être issu de la noblesse. Des conditions qui réduisaient à douze le nombre de candidats en 2018, lorsque Fra’Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto a été élu.

J.J.D.de Cathobel (avec Vatican News)

Source: https://www.cathobel.be/2020/04/lordre-de-malte-en-deuil-apres-le-deces-de-son-grand-maitre/

Toutes les news
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de données personnelles à des fins statistiques d'information relatives à la navigation. Voir la politique de confidentialité pour plus d'informations.